Loading...

ROCHE Hélène


Directrice émérite de recherche au CNRS

 

DOMAINE DE RECHERCHE/RESEARCH INTERESTS

Directeur de recherche au CNRS, Hélène Roche a été responsable de la Mission Préhistorique Française au Kenya et co-responsable du West Turkana Archaeological Project dont l’objectif est de mettre en évidence l’évolution comportementale des hominidés de la fin du pliocène et du début du pléistocène ancien dans un territoire donné. Ses activités de terrain se situent donc principalement en Afrique Orientale (Kenya, mais aussi Ethiopie, Soudan, Ouganda) et ses thèmes de recherche sont centrés sur le paléolithique ancien et sur l’évolution de la technologie lithique, depuis ses origines, dans le Pliocène, jusqu’à la fin de l’Acheuléen. Son approche du développement des activités techniques des Hominidés (Australopithèques et premiers représentants du genre Homo) s’effectue dans une perspective cognitive : évaluation des habiletés, mesure de la variabilité des savoir-faire, etc. Dans l’Ouest Turkana (Kenya), ces activités techniques sont replacées dans un cadre chronologique et environnemental reconstitué au plus juste, dans une optique à la fois régionale et globale, afin d’évaluer l’impact des changements climatiques sur l’évolution bio-culturelle.

Motsclés : Paléolithique Ancien, Technologie Lithique, Hominidés, Paléoenvironnement, Afrique Orientale, Kenya

Directeur de recherche at the CNRS, Hélène Roche, was head of the Mission Préhistorique Française au Kenya and co-P.I. for the West Turkana Archaeological Project (WTAP), which goal is to document and interpret behavioral evolution of Early Hominids. Her field work is located in East Africa (mainly in Kenya) and her research activities are focused on Early Paleolithic and on the evolution of lithic technology, from its late Pliocene beginnings until the end of the Acheulean. Her approach of Early Hominids (Australopithecines and Early Homo) technical activities follows a cognitive trend : evaluation of skill, assement of savoir-faire variability, etc. In West Turkana (Kenya), these technical activities are put back in a well-defined chronological and paleoenvironmental frame, in order to evaluate the impact of global and regional climatic changes on biological and cultural evolution.

Key words: Early Paleolithic, Lithic Technology, Early Hominids, Paleoenvironment, East Africa, Kenya

 

SÉLECTION BIBLIOGRAPHIQUE/SELECTED BIBLIOGRAPHY

TIERCELIN J.-J., SCHUSTER M., ROCHE H., BRUGAL J.-PH., THUO P., PRAT S., HARMAND S., DAVTIAN G., BARRAT J.-A. & BOHN M. 2010 — New considerations on the stratigraphy and environmental context of the oldest (2.34 Ma) Lokalalei archaeological site complex of the Nachukui Formation, West Turkana, northern Kenya Rift, Journal of African Earth Sciences 58, p. 157-184.

ROCHE H., BLUMENSCHINE R.-J. AND SHEA J.-J. 2009 — Origins and adaptations of Early genus Homo: what archaeology tells us ?, Vertebrate Paleobiology and Paleoanthropology Book Series, E. DELSON & R. MACPHEE dir., Springer, New York, London, p. 135-147.

PICQ P. & ROCHE H. 2004 — Les premiers outils. Paris, Le Pommier. (Le Collège de la Cité, série Les origines de la culture).

INIZAN M.-L., REDURON M., ROCHE H. & TIXIER J. 1999 — Technology and Terminology of Knapped Stone 5. Meudon, C.R.E.P.

INIZAN M.-L., REDURON M., ROCHE H. & TIXIER J. 1995 — Technologie de la pierre taillée 4. Meudon, C.R.E.P.